Ondine Khayat
Psychopraticienne Certifiée et romancière
à Paris 16, proche 17ème et 8ème

Psychothérapie - Ecoute - Relation d’aide - Soutien psychologique

Quesaco ?

Ça vous est déjà arrivé de ne pas comprendre vos réactions ? De vous demander pourquoi vous vous êtes énervé ou au contraire, pourquoi vous n’avez pas répondu à un propos désobligeant par exemple ? La différence entre agir et réagir n’est pas qu’une affaire de sémantique. Ça rejoint la question de la différence entre soi et l’autre, entre ce qui m’appartient et ce qui appartient à l’autre.

Briser la chaîne

Beaucoup des relations que nous entretenons, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle, nous poussent à réagir. Nous entendons certains propos, nous sommes l’objet de sollicitations, ou bien nous sommes victimes d’injustices, et nous réagissons. Si c’est bien normal de réagir dans certaines situations, ce qui pose problème, c’est lorsque ma réaction est plus rapide que ma compréhension de ce qui m’arrive. Et lorsque ma réaction entraîne à son tour une chaîne de réactions qui m’échappe complètement et qui finit par me plonger dans le désarroi. La question posée est celle de la conscience que j’ai de ce qui m’arrive, du recul que je suis capable de prendre pour m’extraire d’une réaction épidermique dans laquelle je suis entraînée alors qu’elle ne me convient pas.

Moteur !

C’est au moment où je refuse de me laisser entraîner dans une réaction qui échappe à mon contrôle que je peux prendre du recul et m’interroger. Je peux alors décider de répondre ou non à une sollicitation. Je n’agis donc plus en réaction à ce qui m’est dit. Je comprends ce que je ressens, pourquoi je suis touchée ou en colère, et je choisis la réponse la plus adaptée. Ça change tout, car je suis enfin consciente, active et maîtresse de moi-même. Ça m’aide à ne plus vivre par rapport aux autres, et à sentir ce que je veux vraiment. Je suis enfin actrice de ma propre vie et je ne laisse plus personne écrire le scénario à ma place.

« Nul ne peut avoir de lien avec son prochain
s’il ne l’a d’abord avec lui-même. » Carl G. Jung


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.