Ondine Khayat
Cabinet de psychothérapie Paris

Approche Centrée sur la Personne. Psychologie humaniste

"Ce qui ne peut danser au bord des lèvres s'en va crier au fond de l'âme." Christian Bobin

Et la tendresse, bordel ? questionnait avec humour le film de Patrick Schulmann sorti en 1979. Où en sommes-nous avec elle ?

Qu'est-ce que la tendresse ?

La tendresse est définie comme un sentiment d’affection, qui comprend des marques appuyées et visibles de gentillesse. Elle est aussi ce qui nous permet de nous sentir relié aux autres, d’être reconnu et considéré. Nous avons besoin de tendresse pour prendre nos marques et trouver notre place, et ce, dès notre venue au monde. L’enfant a besoin de se sentir attendu, accueilli, considéré. Il a besoin d'amour et de soutien. c'est de cette façon qu'il se forge un sentiment de sécurité qui lui permet de sentir ses contours et d'aller ensuite dans le monde sereinement.

La tendresse, ça s'apprend !

La tendresse est la marque, le signe de la considération qui forge les tous premiers liens et dont nous avons besoin notre vie durant. Donald Winnicott, célèbre pédopsychiatre et psychanalyste, parlait au sujet du bébé de la nécessité d'une "tenue physique et psychique" apportée par sa mère, qui lui donnait, plus tard, le sentiment d'être lui-même. Il appelait cela "le holding". Nous saurons d’autant mieux accueillir la tendresse que nous aurons été à son contact tôt dans notre vie. Mais si cela n’a pas été le cas,  la tendresse est aussi un apprentissage à faire, une manière nouvelle et enrichissante d’être en lien avec soi et avec les autres.

La tendresse dans le lien thérapeutique

La tendresse est comme un fil qui nous relie les uns aux autres, et lorsque ce fil se brise, nous pouvons nous sentir perdus et désorientés. La tendresse est aussi un sentiment que nous nous devons de ressentir pour nous-même, qui nous soutient avec douceur dans les moments plus difficiles de notre existence. Etre tendre est une manière d’être à soi-même et aux autres, une disposition de coeur et d’âme qui nous aide à nous ouvrir encore davantage pour être en lien. Je considère la tendresse comme un élément fondamental du lien thérapeutique. Dans l’Approche Centrée sur la Personne que je pratique, la confiance, la bienveillance, le respect, l’empathie et l’authenticité sont fondamentales. La tendresse également. Elle me permet d’atteindre une plus grande profondeur relationnelle et de renforcer le lien que je tisse avec celles et ceux qui me consultent.

 

 

« La tendresse prend naissance à l’instant où nous sommes rejetés sur le seuil de l’âge adulte et où nous nous rendons compte avec angoisse des avantages de l’enfance que nous ne comprenions pas quand nous étions enfants. » Milan Kundera


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.