Ondine Khayat
Psychopraticienne Certifiée et romancière
à Paris 16, proche 17ème et 8ème

Psychothérapie - Ecoute - Relation d’aide - Soutien psychologique

Le centre du monde

Nous observons le monde depuis notre tour de contrôle interne, édifiée par notre éducation et nos expériences. Le risque est de penser que nous détenons la vérité. La tentation est grande d’imaginer que tout tourne autour de notre petite personne. Après tout, il faut être sacrément costaud pour tenir le coup, noyé au milieu de sept milliards d’individus, sur une planète qui navigue dans le cosmos ! Avoir de temps à autre une petite angoisse existentielle me paraît tout-à-fait sain !

Tout est sous contrôle

Pour pallier à nos angoisses latentes, dues à tout ce qui nous échappe en ce bas monde, au manque de reconnaissance et à nos blessures d’enfance, nous avons tendance à vouloir tout contrôler. A remplir nos angoisses avec de l’argent, de l’amour, du pouvoir, ou n’importe quoi d’autre. Pourtant, le sage indien Krishnamurti nous rappelait que se sentir inadapté dans ce monde était le signe d’un esprit sain !

La peur de la dissolution

Le sage nous conseille de « mourir à nous-même pour naître à autre chose », à une autre dimension de notre être. Ce n’est pas simple, car cela nous demande de lâcher prise. C’est le moment où nous perdons le contrôle illusoire que nous avions sur nos vies. Contrôle illusoire, mais rassurant. Ce passage où nous « mourons à nous-même », c’est-à-dire à nos peurs, à nos doutes et à notre ego, nous donne la désagréable impression de nous dissoudre. Ce qui peut avoir pour effet de nous crisper plus encore.

Détendons-nous...

Si nous parvenons à dépasser la peur de la dissolution, et le sentiment de ne plus exister, et que nous pouvons réellement lâcher prise, nous aurons la surprise de découvrir que nous possédons des ressources insoupçonnées. Et cela produira en nous un authentique soulagement. Le fameux "Et moi, et moi, et moi ?" pourra peut-être alors devenir un « Et nous ?» et nous donner envie de tisser des liens sereins et apaisants.

« Chaque fois que tu laisses aller quelque chose, tu fais l’expérience d’un autre niveau de la liberté. » Traleg Kyabgon Rinpoche


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.